rues

voilà, après deux représentations sur la scène du tessenkai nohgakudo de tokyo, les valises sont bouclées pour repartir demain matin vers kyoto, ma ville d’adoption. c’est agréable. nous sommes dans l’action, prêts à continuer à travailler et à peaufiner le spectacle à kyoto avec l’aide de yasu.

en tout cas, l’étape tokyoite était bien agréable, avec l’aide chaleureuse et bienveillante de l’équipe de l’institut qui nous a accompagné sans faillir de l’arrivée à la dernière soirée…


une dernière soirée mémorable, comme seul le japon est capable de nous offrir. qu’est-ce qui crée cette ambiance unique ? est-ce, pour nous, le fait de se sentir au bout du monde ? ou bien est-ce ce le fruit d’une folie ? celle des bars minuscules que l’on trouve dans les petits quartiers de tokyo qui se succèdent au fil des rues pour former la très grande ville de tokyo ? ou peut-être est-ce l’effet d’une collision; celle que l’on trouve entre la propreté, la rigueur, et l’obsession du fonctionnement juste et mesuré, base de la société japonaise, qui vient, dans ces bars, se heurter à un lâcher prise éthylique qui atteint parfois à un comique de l’absurde et à un art du dérisoire désopilant et bienfaisant.

jérémie, lui, était en très grande forme avec un borsalino  de chez « l’homme au borsalino », le maître de ce lieu…

aujourd’hui, il fallait récupérer du calme, de l’air et de l’énergie. journée passée à flâner dans une rue de tokyo, une seule rue, et quelques ruelles…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s