pas très français…

alors, voilà, hier soir, nous avons terminé cette tournée japonaise à shizuoka, au SPAC, dans la salle daendo. je ne vais pas jouer les modestes, ni les faux modestes, mais c’était un réel succès avec ovations et tutti quanti. ça fait tout de même quelques années que je fais le sous-marin avec mon arlequin (à la limite du convenable pour beaucoup de mes chers confrères du théâtre français), je n’oublie pas que j’ai réalisé ma version chinoise, il y a quelques années, quasiment en contrebande, en douce, avec ce qui me restait d’espace dans mon emploi du temps, et sans rémunération aucune ; alors, cette fois que les japonais se reconnaissent dans mon travail, je me dis que, cette fois, oui je peux appeller les choses par leur nom, c’était un triomphe.

le public a rit du début jusqu’à la fin de chacune des représentations d’hier (11h et 19h). oui, j’ai joué deux fois dans la même journée, ce qui constituait déjà pour moi un défi physique énorme. les applaudissements d’hier m’ont rappellé quelques représentations de « monnaie de singes » lorsque le public se mettait debout pour nous applaudir, mais cela m’a aussi rappellé une tournée fondamentale de « ahmed philosophe » au venezuela. je me souviens que dans cette tournée la salle était en délire et qu’à la fin du spectacle, je finissait par improviser un rap avec eux, en espagnol (que je ne parlais pas encore à l’époque). et bien ici, au japon, où le public passe tout de même pour assez réservé, n’est-ce pas ? (ce n’est ni la chine ni les caraïbes), hier soir, donc, quasiment dès le début de la représentation, je pouvais amorcer de la musique avec le public, de la musique de langues, lorsqu’après avoir fait le tour de plusieurs langues européennes, sans oublier le chinois, je me lançais dans une improvisation de groupe de rock anglais avec balai japonais… et le public tenait la cadence en frappant dans les mains.

mais, encore plus fort, je crois que c’est la réaction du public japonais sur le nô final qui restera gravée dans ma mémoire pour longtemps : ce rire intelligent, ce rire qui élève l’humain, dans la lignée d’un de mes maître, françois rabelais, ce rire, je l’ai entendu pendant que je dansais et chantais mon nô, le plus sincèrement possible, en accomplissant cette méditation en mouvement que représente la danse finale maibataraki du nô « kurama tengu ». et l’émotion que le public m’a exprimée au sujet de ma sortie finale sur le hashigakari, dans le silence, comme un vrai acteur de nô, était exactement ce que je voulais atteindre à ce moment-là : le dénuement le plus pur, le plus simple et le plus désarmant de l’être… l’âme du nô.

j’étais touché que les gens soient touchés comme ils l’étaient hier. ce que j’ai entendu après la représentation n’était que compliments et émerveillements, les gens avaient en eux de l’amour qu’il voulaient me manifester. que demander de plus ? cette tournée au japon a représenté pour moi l’aboutissement de vingt ans de travail.

mais le mot de la fin et du titre de cet article, c’est yoshiji qui me l’a donné lorsqu’il m’a dit : « c’est un spectacle qui n’est pas très courant pour un spectacle français… je pense que cela va te prendre encore quelques années avant qu’ils acceptent ton travail, là-bas, en france. »

Publicités

5 commentaires sur « pas très français… »

  1. Et bien, que te dire d’autre que: « c’est merveilleux! »
    Etre au coeur d’un rêve,toucher les autres avec ce « quelque chose » qui « brûle » et « travaille » en soi depuis si longtemps…
    Je t’embrasse et me réjouis pour toi de tout ça!
    Continue, continue!
    A bientôt!

    Fany

  2. Bonjour,

    Le spectacle d'(H)Arlequin/tengu à Shizuoka m’a baucoup baucoup touchée.
    Merci pour le merveilleux travail que tu a offert au Japon!!

    J’ai passé la journée entière en discutant sur la force du spectacle née par tes voyages, et je suis encore baignée dans l’émotion….la joie surtout.

    Aussi, ça m’a fait super plaisir de discuter avec toi et Jérémie après la representaiton. Que c’était agreable. Milles mercis.

    Si tu es encore au Japon, j’aimerais bien avoir une autre occasion de se revoir avant que tu parte en France… j’imagine pourtant que ton carné de « choses à faire au Japon » est surchargé.

    J’éspère que les séjours ici se passe bien, et puis reposes-toi bien, profites bien d’être LA!!!

    A très bientôt.
    Désolée pour mon français pourris..

    Tomoyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s