transit en abyssinie

au terme de plusieurs heures enfermés dans une boîte conditionnée, courbatus et fourbus,
nous sommes arrivés dans addis ababa
20111108-014935.jpg
perdus dans les fuseaux de l’horaire, séduits par les regards langoureux des créatures de romans qui peuplent ces espaces de leur calme, leur douceur et leur grace, nous nous sommes oubliés dans ce transport transitoire,
nous nous sommes abimés dans l’observation de la vie d’ici, une vie d’ailleurs, hors du temps.
étrange abyssinie au peuple si secret!
et nous souvenant de rimbaud, de leiris, la promesse d’un retour sur ces terres de mystère se fait sentir.
20111108-010902.jpg<br />

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s