fébrile afrique

très belle représentation à lomé
avec une excellente écoute et des réactions très fines. la moitié des spectateurs venaient du lycée français, où nous avions fait plusieurs rencontres dans des classes (5èmes, 2des, 1ères). et même si on a du se battre pour parvenir à les réaliser, (merci sarah), cela prouve à nouveau le bien fondé de notre démarche, issue du fonctionnement des théâtres publics en france et qui consiste à travailler avec les spectateurs en les préparant au spectacle. car aller au théâtre cela s’apprend comme on apprend à nager.
lors de la rencontre qui a suivi la représentation (autre pratique de rp que nous exportons avec notre spectacle), certains professionels des arts performatifs d’ici déclarent qu’ils trouvent dans trickster le modèle d’un spectacle universel, compréhensible par tous. merci.
mais…
à l’institut français de lomé
cela aura été la première fois qu’on nous aura demandé (à mon équipe et moi) de jouer sans nous offrir, à aucun moment ni à aucun endroit, un lieu offrant la possibilité de se soulager de certain fardeau intime.
autre point délirant: je n’avais jamais vu un régisseur général arriver seulement 45 mn avant le début du spectacle sans être désolé d’avoir laissé le régisseur de la compagnie et l’administratrice de tournée de la compagnie (merci jérémie et sarah) faire son travail à sa place tout l’après midi. étranges manières de faire, mais bon, passons!
car… l’important c’est d’aimer,
c’est d’aimer le sourire et le regard de vicky, marionettiste formée à l’école de charleville-mézière, qui est venu nous apporter un dvd de son spectacle avant le départ en camion pour cotonou (bénin), c’est d’aimer le calme et la gentillesse d’anani le musicien qui fait danser les masques de sa tradition en les réinventant.
oui c’est là qu’est l’essentiel, dans les humains et leurs rêves, et non pas dans les aléas de l’intendance, même si ça fait mal, très mal, de passer de l’humiliation à l’insalubrité… fébrile afrique.

20111124-122332.jpg

Publicités

2 commentaires sur « fébrile afrique »

  1. Une excellente soirée, en effet côté spectateur aussi! Même si les élèves n’ont pas été aussi nombreux qu’on l’aurait souhaité, même s’il y a eu des couacs dans l’organisation (encore merci à Sarah d’avoir rencontré nos élèves au lycée le matin même, et d’avoir aiguisé leur appétit); ce fut un moment riche, tant esthétiquement (encore bravo et merci pour la qualité, la générosité, l’humour et la richesse du spectacle) qu’humainement (se redonner, encore, après la fatigue de la performance, et sans filets, dans une rencontre simple, à chaud) – pour nous, spectateurs! Pour l’artiste et son équipe aussi? alors là, que de bonheur!
    Et pour les « gloups » de l’intendance… Arlequin-bouffeur-de-crabes-ou-d’araignées n’avait-il pas des seaux, dans ses bagages? allons, qu’exiger de plus???? PAAAARRRRRRDOOOONNN-oh! faut pardonner!

    1. merci pour ce message.
      bien sûr que les problèmes d’intendance sont pardonnés; à peine survenus ils étaient déjà pardonnés, comment faire autrement? ce sont les aléas inévitables d’une tournée africaine: hyper rustique et pas facile du tout.
      en retour les rencontres et les représentations, nous ont déjà permis de rencontrer des personnes magnfiques, attendrissantes et humaines… et le spectacle s’en ressent positivement.
      à bientôt j’espère,
      didier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s