dix jours

après dix jours à kyôto en pleine saison des pluies,

avec un froid inhabituel et sans pouvoir, comme toujours, profiter suffisamment des splendeurs de la ville, de son calme, de sa douceur et de l’énergie pondérée et puissante qui s’en dégage…

après dix jours hors du temps, pendant lesquels, comme toujours (là aussi), l’effet de kyôto reste étrangement propice à se recentrer, à se retrouver avec soi-même, loin du concret de la réalité française mise à distance spatio-temporelle…

après dix jours de répétitions entre la villa kujoyama et l’atelier gekken, à retravailler l’ouvrage sur le métier, le peaufiner, l’adapter, le japoniser, en chanter la langue, le propos, la structure et le sens caché ; dix jours de travail sur cette exploration comique qui est apparemment toujours la même et qui pourtant, quoi qu’on en dise et quoi qu’il en soit, me porte toujours plus loin, quelque part vers le fond de moi-même, là où se trouve à chaque fois quelque chose de nouveau qui me sidère, une prise de conscience qui me réjouit, m’anime et me permet de continuer à marcher pour avancer sur un chemin de questions… nouvelles.

après dix jours de travail à kyôto, demain nous partons à yokohama pour jouer la première dans deux jours.

plus d’infos ici : http://gekken.net/didier_tengu/info.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s