au dessus de…

voler de tottori à tokyo au petit matin.

dans le petit matin du-dessus des nuages, avoir des pensées flottantes, des pensées d’amour… un esprit flottant aussi…

ailleurs, loin de tout… et du reste.

d’un électrocardiogramme régulé par la distance mise à écoute,

écouter le silence bruyant des réacteurs, du frottement de l’air,

de la vibration persistante du temps en suspension.

puis regarder l’horloge arrêtée, la montre déréglée.

sentir le jet lag, l’horaire décalé, la réalité déréglée.

et alors dans l’élipse assumée du temps retrouvé s’arrêter…

pour arriver à zélie… maintenant :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s