et puis…

et puis on regarde autour de soi

on laisse passer le temps…

on relativise les souffrances, leur gravité, leur importance

on souffle on respire : pause

on recommence à sourire, à rire, à s’émouvoir

s’émouvoir des autres et de nouveau la relativité des choses, de toutes choses

et puis…

arrive de la vie, des invitations à continuer sur le chemin initié

ce chemin précisément, sur lequel s’était établi le doute, l’horreur, la peur ; sans prévenir et sans amour

et puis arrive la proposition d’offrir son art aux autres, un don de soi à destination des autres, des êtres sensibles, victimes réelles (elles) d’un destin amer et miséreux

le 22 décembre je jouerai trickster dans un camp de roms de l’essonne !

IMG_0988

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s