aujourd’hui

aujourd’hui, lendemain de noël, face au soleil d’hiver qui rase les toits des immeubles environnant devant chez moi, je suis au chaud derrière mes vitres, je me prépare à recevoir ce soir des amis japonais à la maison après un noël en famille, je me prépare aussi à me transformer en guide, d’une expo à l’autre, toute la journée de demain ; et je sais que du confit de ce soir à l’expo dali de demain, les choses iront leur train dans la chaleur, le confort et le bonheur (comme les deux jours qui viennent de passer) autant de sensations qui passent toutes par du tangible, par du partage et finalement une sacrée dose de normalité…

« normalité » et je ne peux m’empêcher de penser aux sourires des enfants du côté de ris-orangis,

« normalité » et je ne peux m’empêcher de penser à witold gombrowicz qui a passé sa vie à déjouer cette « normalité ».

et la petite chatte chasse un mulot dans le jardin…

lien vers le blog de sébastien thiéry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s