penséeparoleécriturepensée… ことばのはじまり (kotobanohajimari)

Aujourd’hui, dernier jour de cette première session de répétitions, nous travaillons toujours à la sophistication de notre technique d’improvisation. En même temps, nous élaborons déjà la structure et la dramaturgie du spectacle, et ça marche !

Il est vrai que notre sujet est très simple et nous nous y tenons : l’invention de la parole. Bien sûr en inventant la parole, on invente aussi l’humanité, une certaine humanité, celle de ce groupe formidable de cinq interprètes et deux musiciens.

Jacynthe Tremblay (traductrice) dit que le philosophe Nishida Kitaro a développé sa pensée dans l’acte même d’écrire : « Sa pensée est inséparablement liée à la manière dont il a utilisé et, très souvent, déconstruit la langue japonaise afin de la rendre apte à exprimer des idées qui, pour une grande part d’entre elles, étaient nouvelles tant en regard de la philosophie occidentale que de la pensée japonaise traditionnelle ».

Ainsi, à l’image de Nishida écrivant pour penser, le corps de chaque interprète sera un stylo et la scène l’espace réceptacle de sa pensée.

hiragana
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s