temps passé à penser

un temps pour penser au monde
au moi de ce monde au je que j’anime
aux changements profonds, aux pertes, aux soucis, au désespoir
à ce non espoir, ce plus d’espoir qui fait tomber les masques de mon hymne de vie, anonymement, sans plus de souffle
épuisé de lutter pour rien
rien atteindre du tout
au bout de ce jet de vie je vois la gerbe de fleur
ni fleur ni couronne
et sans plus de cris
rentrer dans l’anonymat

20140604-222852-80932859.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s