j’enrage

alors que je me trouve être au japon, dans le pays où sonne toujours pour moi un air de concentration joyeuse au travail,

alors que je suis en résidence pour 7 jours à tottori où j’écris « seven dolls », une sorte de troisième VFV, sans mon alter ego jean-françois guillon (mais je reviendrai sur tout ça),

alors donc que tout devrait aller très bien, je ne peux m’empêcher de ressentir une amertume, un dégoût, et une tristesse profonde qui vient de loin, de très très loin. et, comme le dit jack ralite, citant molière, « j’enrage ».

j’enrage de constater à quel point la politique politicienne se joue de nous. mais ce sont surtout ces hommes qui sont responsables, ces hommes qui « nous volent les mots » pour nous raconter n’importe quoi – tout ce qu’on veut bien entendre – pourvu qu’on leur assure une belle carrière, pourvu qu’on vote utile (c’est à dire pour eux) et qu’on les laisse nous prendre pour des imbéciles.

bien entendu c’est à la crise qui secoue le monde du spectacle vivant que je pense. depuis plus de dix ans, nombre d’acteurs, metteurs en scène, danseurs ou musiciens, etc. (des « intermittents » comme on dit) se sont réunis pour réfléchir et proposer des solutions solidaires, économiquement viables et intelligentes ; et lorsque c’est le moment de proposer toutes ces solutions aux partenaires sociaux, on leur ferme la porte et on décide en quelques minutes, entre deux couloirs, un accord qui maintient toute la perversité injuste du protocole de 2003 mais en plus va instaurer un délai de carence, en particulier pour les intermittents les moins aisés ; ce délai pourra atteindre plusieurs semaines…

alors là, quand je constate tout ça, je suis énervé. mais quand j’apprends que le gouvernement (censément de gauche, donc qui devrait être à priori plus attaché à la justice sociale), oui quand je constate que ce gouvernement valide le comportement et les méthodes du medef, de fo, de la cftc et de la cfdt, alors là, je suis désespéré et la colère monte : j’enrage !!!

mais bon… je sais que plusieurs d’entre nous se battent légitimement et dignement, et lorsque la colère se sera transformée en énergie, tout au fond de moi, à mon retour, s’il le faut, j’irai les rejoindre sur le toit de la philarmonie à la porte de pantin (là aussi, projet scandaleux et exorbitant, ça ne va pas !!!).

et en attendant, je regarde les dunes de sable de tottori qui me font penser à l’afrique,

et à la solidarité, à cette notion fondamentale de l’humanité, sans laquelle l’homme n’est qu’un loup pour l’homme…

IMG_0950

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s