耳 (mimi : oreille) ou escale dans la douleur

et voici le réel qui revient…
où qu’on soit, quoi qu’on fasse,
quand le poids du réel se fait sentir, c’est que le corps devient trop lourd et trop douloureux pour atteindre la légèreté de l’être.
et quand la réalité de la douleur écrase toutes les autres, sans crier gare, sans sommation, sans pitié et sans appel,
c’est que toute seule la réalité de la souffrance prend le pouvoir dans l’être.
car sans santé, il n’y a pas de danse, pas d’élévation, pas de sublimation
tout est lourd, écrasé au sol et effrayant.
j’ai passé une nuit blanche à lutter contre une otite perçante, et aiguë qui a explosé avec lancinance et obstination dans le creux de mon tympan jusqu’à ce qu’il laisse suinter son agonie… une effrayante douleur tout au long de la nuit. même l’ibuprofène est resté inefficace ! et j’ai eu mal, mal, mal jusqu’au matin ; surtout lorsqu’en prenant mon petit déjeuner en compagnie de ma fidèle douleur lancinante, j’ai réalisé que je me trouvais dans un immense réfectoire d’hôtel aux allures de colonie de vacances, entre le club med et carrefour, au milieu d’une horde de touristes japonais bedonnants, hurlants, et se goinfrant jusqu’au fondement de ce « buffet à volonté » sans saveur du « morning breakfast », et j’ai vu en eux l’expression pragmatique de mon intérieur effrayé.

20140728-140647-50807251.jpgme voici à présent perdu dans un train en direction d’une « 耳 (mimi) clinic » (clinique de l’oreille) qui se trouve dans la ville voisine.

20140728-140807-50887999.jpg

pour y aller j’ai dû abandonner femme et enfants. et je me dis que ces vacances commencent avec un arrière-goût qui me ramène au mois de mars 1998, il y a plus de quinze ans, lorsque des problèmes d’arythmie cardiaque m’avait emmené dans une clinique du cœur de Kyoto, (une 心臓 (shinzô) clinic). et alors que j’avais l’impression d’avoir abandonné ma fille de l’autre côté du monde, il ne me restait plus que les pulsations irrégulières de mon cœur pour m’angoisser encore un peu plus sur la fragilité d’une vie.

20140728-140909-50949601.jpg

bon, les temps changent, les cartes sont à présent redistribuées et je suis passé du cœur à l’oreille : peut-être que je commence à entendre la réalité ?

en tout cas, me voilà rebaptisé de l’étrange nom de Mr Garas et de plus, je suis bon pour 5 jours de traitement antibiotique avec visite chez un orl à Kyoto au mois d’août.

20140728-141023-51023567.jpg

20140728-141022-51022957.jpg
fin de l’épisode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s