kyoto art center

depuis 15 jours déjà, je répète à kyoto.

IMG_1258.JPG
sous une chaleur impressionnante, accablante, 80% d’humidité en moyenne. le moindre mouvement à des conséquences pour la chemise qui devient vite mouillée de sueur… quand elle n’est pas mouillée de pluie, relativement au nombre d’averses traversées en 15 jours, avec ou sans typhon.

IMG_1262.JPG
et cependant, le calme et la concentration règnent dans ces répétitions. une ambiance de travail particulièrement agréable. et cette aptitude au travail, studieuse et disciplinée, n’empêche pas de faire des bilans dramaturgiques au cours desquels les doutes de chacun sont clairement exposés, sans aucune gêne.

IMG_1263.JPG

IMG_1264.JPGc’est une manière de travailler qui me convient tout à fait. mon fonctionnement général s’initie donc à partir de mon instinct et régulièrement on accorde nos pensées. et, ce qui me semble important, j’accepte de changer mon point de vue lorsque l’évidence s’impose. comme ce texte, écrit par Alain Badiou, qui me semble lumineux mais qui, dans sa traduction japonaise, ne peut pas provoquer la même chose que dans le mode de pensée français, c’est trop clair, trop évident, trop directif et pas assez secret…

« Il nous faut faire face et place à la joie de penser au moyen d’un point qui est en nous-même. Un point obscur et personnel, inattendu, presque pour nous-même stupéfiant, qui est le point de départ pour penser ce qu’il y a. Tenir ce point ! Le trouver et le tenir ! Le point d’où vient en nous la ressource de la pensée et de sa joie. Le point qui est le point de vue, le point qui fait que chacun peut inventer, et non pas répéter. Car répéter est le chemin de l’imposture et de la douleur. Ne plus répéter. Ne plus cuire dans son jus. Etre irremplaçable, non parce qu’on est soi-même, mais parce qu’on a trouvé, en soi-même, le point actif, celui qui nous sépare de notre fatigue et de notre ennui. Alors, séparez-vous ! Séparez-vous de vous-même. Et avec ce réel en vous qui vous fend, il y a la pensée et la joie ! » (Alain Badiou)

et c’est ainsi que tous les jours, c’est du japon que j’apprends le japon…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s