Hier soir, je me suis fait passer pour Alain Badiou

C’était un plaisir de devenir Alain Badiou à la place d’Alain Badiou, au cœur de son séminaire du théâtre de la Commune d’Aubervilliers.

Un plaisir d’acteur digne d’un personnage Shakespearien d’être un usurpateur dans la réalité d’un séminaire ; un plaisir d’acteur aussi de passer de l’usurpateur au délateur, en tentant de rester dans un mode d’interprétation teinté de la plus grande sympathie qui soit ; nouveau plaisir d’acteur également, de prendre en charge un personnage de la tétralogie de Ahmed qui ne soit pas Ahmed mais le démon.

Plaisir amical enfin de faire perdurer cette relation avec Badiou, depuis 1994… l’impression de grandir, de réfléchir, de s’amuser, de se vivifier !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s