Harlequin rencontre Zhong Kui

阿尔勒干在中国 (arlequin en chine)

créé en février 2005 à baoji (shaanxi)

au fil du temps et au fil des reprises, le petit (H)arlequin s’est transformé. les différentes tournées à l’étranger m’ont amené à élargir son champ d’étude jusqu’à faire radicalement évoluer son propos. ainsi, en cherchant à chaque fois l’écho des thèmes de mon spectacle dans la culture du pays où je l’ai présenté, j’ai sentis qu’il pourrait être plus excitant encore d’aller jusqu’à mélanger les grandes histoires locales à la petite histoire d’arlequin pour inventer une sorte d’histoire universelle explicitement falsifiée autour de ce personnage comique.

la particularité de ce solo est aussi d’être joué intégralement dans la langue du pays où il est représenté, à l’image des acteurs de la commedia dell’arte du 16° siècle.

pour les représentations en chine, j’ai donc adapté le scénario au moyen d’un insert dans lequel (H)arlequin en personne raconte sa rencontre avec Zhong Kui.

texte et interprétation : didier galas
mise en scène : laurent poitrenaux
traduction et adaptation : shen zhihong
masque : erhard stiefel
costume : virginie et jean-jacques weil
lumières : éric gaulupeau
travail chorégraphique : jean-charles di zazzo
 
remerciements à fei dawei, hubert delahaye, hélène gronier, wang kai et au théâtre des amandiers de nanterre