le petit (H)arlequin

création juillet 2001 au festival de almada (portugal)

le petit (H)arlequin est un solo écrit à partir de la figure d’arlequin, le célèbre valet du théâtre occidental. en m’amusant à partir des hypothèses contradictoires qui existent autour de sa genèse, mon objectif est de souligner l’écart qui existe entre la réalité des faits et la trace qu’ils laissent dans l’histoire. je me suis intéressé également à évoquer, à travers l’histoire de ce petit personnage, la rupture politico-sociale qui fit passer l’Europe du paganisme à la chrétienté.

dans le titre, le (H) précédant arlequin symbolise ce démon originel dont est issu le personnage de théâtre; c’est lui le vrai protagoniste du spectacle. lassé d’être devenu un petit valet de comédie, le démon vient sur la scène se faire justice lui-même! (H)arlequin c’est l’histoire d’un personnage qui croit se jouer de tous alors qu’il est joué par tous…

texte et interprétation : didier galas
mise en scène : laurent poitrenaux
masque : erhard stiefel
costume : virginie et jean-jacques weil
lumières : éric gaulupeau
travail chorégraphique : jean-charles di zazzo 
 
production: ensemble lidonnes
 
co-production: coproduction : le granit, scène nationale de belfort ; le trident – scène nationale de cherbourg-octeville ; théâtre 71 – scène nationale de malakoff ; théâtre de la coupe d’or – scène conventionnée de rochefort ; les gémeaux – scène nationale de sceaux ; perspectives – festival franco-allemand des arts de la scène de saarbrücken
avec le soutien du festival de pierrefonds